Dernières nouvelles Vidéos

Les candidatures pour participer à la Pré-session 33 sont désormais ouvertes!

UPR Info a le plaisir de vous inviter à la prochaine série de Pré-sessions sur les États qui seront examinés à la 33ème session du Groupe de travail de l'EPU (6-17 mai 2019) : Albanie, Bhoutan, Brunéi Darussalam, Costa Rica, Côte d'Ivoire, Dominique, Éthiopie, Guinée équatoriale, Nicaragua, Norvège, Portugal, République populaire démocratique de Corée, République démocratique du Congo, et Qatar. Cette série de Pré-sessions se tiendra du 2 au 5 avril 2019, au Palais des Nations, à Genève.

Pour déposer une candidature pour prendre la parole lors des pré-sessions, veuillez cliquer sur l'un des liens suivants :


UPR Info accepte dès maintenant les candidatures d'OSC et d'INDH qui souhaitent prendre la parole sur l'un ou l'autre des pays à examiner. Visitez notre page dédiée aux Pré-sessions pour plus d'informations sur les Pré-sessions. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au mardi 8 janvier 2019 à 21h00 CET.

________________________________________________________________________________________________________________________________

Pré-sessions de la 32ème session de l'EPU

Rejoignez UPR Info pour la prochaine série de pré-sessions de l'EPU du 11 au 14 décembre 2018 dans la salle XXV du Palais des Nations. Les présessions auront lieu avant la 32e session du Groupe de travail de l'EPU en janvier/février 2019.

Les pays examinés lors des présessions seront: l'Afghanistan, le Cambodge, le Chili, l'Érythrée, l'ex-République yougoslave de Macédoine, la Nouvelle-Zélande, la République dominicaine, la Slovaquie, l'UruguayVanuatu, le Viet Nam et le Yémen.

Programme de la Pré-session 32
11-14 décembre 2018, Palais des Nations, Bâtiment E, Salle XXV



Pour de plus ample information, veuillez click ici pour consulter la page dédiée.

______________________________________________________________________________________
 

Qui sommes-nous ?

UPR Info est une organisation non gouvernementale basée à Genève, avec un bureau régional à Nairobi. Elle vise à mieux faire connaître l’Examen Périodique Universel (EPU) et à fournir des outils de renforcement des capacités à toutes les parties prenantes, y compris les Etats membres de l’ONU, les INDH, les parlementaires, la société civile, les médias, et le monde académique.

UPR Info concentre ses activités autour de 5 axes :

Le renforcement des capacités : UPR Info, en tant que pôle d’excellence pour l’EPU, cherche à partager son expertise avec toutes les parties prenantes à l’EPU. Outre les ateliers de formation et ses publications, UPR Info donne un accès mondial au mécanisme de l’EPU grâce à son site web.

Sensibilisation : UPR Info s’efforce de mieux faire connaître le mécanisme de l’EPU et contribue, via le dialogue politique, au renforcement de l’EPU.

Pré-sessions : les Pré-sessions d’UPR Info fournissent aux organisations de la société civile (OSC) une plateforme de plaidoyer stratégique pour aborder les questions de droits de l’homme qui affectent le pays. Le programme garantit que toutes les questions relatives aux droits de l’homme soient traitées et que les voix des groupes marginalisés soient entendues avant l’examen à Genève. Les Pré-sessions rassemblent les OSC, les INDH, et les Etats examinateurs afin d’influencer les recommandations qui seront faites lors de la prochaine session du Groupe de travail sur l’EPU.

La Base de données des recommandations développée par UPR Info contient toutes les recommandations de l’EPU et fournit des outils analytiques et statistiques pour améliorer le suivi de la mise en œuvre des recommandations.

Le « In-country Programme » : UPR Info travaille au niveau national dans les Etats partenaires sélectionnés pour soutenir l’engagement des acteurs nationaux dans l’EPU. Le programme contribue à la création et à la mise en œuvre de structures dédiées à l'EPU telles que : des systèmes nationaux de suivi des droits de l'homme ; des coalitions nationales de la société civile pour l'EPU ; et des partenariats constructifs entre les OSC, les INDH et le gouvernement. Plus précisément, le programme comprend cinq étapes interdépendantes, ce qui offre aux participants une occasion unique d'améliorer leurs connaissances sur l'EPU et de créer une stratégie de mise en œuvre et de suivi des recommandations formulées à l'EPU. Chaque étape est soigneusement conçue en étroite coopération avec les partenaires nationaux pour répondre aux besoins concrets au niveau national. Il favorise une approche collaborative et inclusive entre toutes les parties prenantesà l'EPU.