Brèves

  • Le groupe de travail de l’EPU conclut sa cinquième session

    Vendredi 15, le groupe de travail sur l’Examen Périodique Universel conclut sa cinquième session en adoptant les rapports sur le Vanuatu, la Macédoine, les Comores et la Slovaquie.

    La session, tenue du 1er au 15 mai, examina également les États suivants : République Centrafricaine, Monaco, Belize, Tchad, Congo, Malte, Nouvelle-Zélande, Afghanistan, Chili, Viet Nam, Uruguay et Yémen.

    Cette cinquième session se déroula sans les incidents rencontrés lors de la session précédente.

  • Débat sur un nouveau modèle de rapport du groupe de travail

    Lors de l’adoption du rapport du groupe de travail sur l’Afghanistan, le Président du groupe de travail, S.E. Martin Ihoeghian Uhomoibhi, proposa un nouveau format pour les rapports. Du fait de la taille de ces rapports excédents trop souvent le nombre limite de mots (9,630), il suggéra de supprimer les recommandations contenues dans la section I des rapports et de les mentionner seulement dans la section II, mis à part les recommandations dont le contenu diffère d’une section à l’autre.

  • Le temps de parole des membres du Conseil réduit à 2 minutes pour l’examen de l’Afghanistan

    Le temps de parole pour l’examen de l’Afghanistan est réduit à deux minutes pour les membres du Conseil des droits de l’homme.

    Le Président du groupe de travail sur l’Examen Périodique Universel, S.E. Martin Ihoeghian Uhomoibhi, a annoncé en fin de journée que, du fait du grand nombre d’États inscrits pour l’examen de l’Afghanistan (58), les membres du Conseil verront leur temps de parole réduit à deux minutes.

Pages