Brèves

  • Des ONG privées de temps de parole due à des problèmes d’horaires

    Certaines organisations de la société civile ne furent pas autorisées à parler durant l’adoption de deux rapports du groupe de travail due à des limites de temps. Lors de l’adoption des rapports sur le Canada et l’Arabie saoudite, le Conseil des droits de l’homme (le Conseil) était tellement en retard que les ONG commencèrent à parler à 18h. Le Président du Conseil se trouva alors dans l’obligation de priver trois ONG à chaque adoption de leur temps de parole car l’interprétation n’était plus assurée.

  • L’Allemagne soulève un point d’ordre à propos de la liste des orateurs

    Ce matin, à l’ouverture de la session du Conseil des droits de l’homme (le Conseil), l’Allemagne souleva un point d’ordre à propos de l’inscription sur la liste des orateurs pour les États et ONG.

    Le délégué allemand critiqua la manière dont l’inscription était menée et notamment le fait que certaines ONG entrèrent le Palais des Nations hier avant 8h. Il déclara que la liste des orateurs pour les États et ONG pouvait être manipulée et demanda au Président du Conseil d’agir dans les plus brefs délais.

  • Réponses du Guatemala aux recommandations - correction

    Le Guatemala fut examiné le 6 mai 2008 lors de la deuxième session du groupe de travail sur l’Examen Périodique Universel. La délégation n’avait alors pas fourni d’addendum contenant les réponses aux recommandations ni d’explications orales lors de l’adoption du rapport du groupe de travail en session du Conseil des droits de l’homme le 11 juin 2008.

    Nous avions donc considéré qu’aucune réponse n’avait été donnée.

Pages