Le Tadjikistan rejette une recommandation parce qu’elle mentionne des cas individuels

Lors de l’adoption le 5 octobre du rapport sur le Tadjikistan du groupe de travail de l’examen périodique universel, la délégation rejeta une recommandation mentionnant des cas individuels estimant qu’ils ne font pas partie du cadre de l’examen.

Lors de l’EPU du Tadjikistan qui s’est tenu le 3 octobre dernier, les États-Unis ont recommandé à la délégation de "prendre des mesures supplémentaires visant à améliorer la liberté d’expression et, en particulier, abandonner les charges encore retenues contre M. Usmonov, et résoudre sans nuire aux intéressés les affaires concernant les journalistes tels que Makhmadyusuf Ismailov". La délégation du Tadjikistan rejeta cette recommandation arguant que "les violations individuelles des droits de l’homme ne font pas partis de l’EPU".

Des recommandations mentionnant des cas individuels ont déjà été faites dans le passé notamment par la Norvège, la République tchèque, l’Espagne et les États-Unis sur respectivement le Bélarus, la Chine, l’Ouzbékistan et le Viet Nam. Ces trois derniers ont chacun rejeté la recommandation mais pas pour la raison avancée par le Tadjikistan qui ne repose sur aucun texte du Conseil des droits de l’homme.