Le Suriname accèpte sept recommandations visant à l’abolition de la peine de mort

La délégation du Suriname a annoncé dans un addendum au rapport du groupe de travail accepter sept recommandations visant à l’abolition de la peine de mort.

Dans le cadre de l’examen périodique universel du Suriname le 6 mai 2011, la Belgique, le Canada, l’Équateur, l’Espagne, la France, les Pays-Bas et le Royaume-Uni avaient recommandés à la délégation d’"abolir" et d’"abroger" la peine de mort ainsi que d’"accéder au Second Protocole Additionnel du Pacte International relatif aux droits civils et politiques".

Ces recommandations avaient été laissées en suspend par la délégation du Suriname lors de son examen en mai et celle-ci avait jusqu’à cette semaine pour donner sa position finale. Elle l’a fait dans un "addendum" publié mi-septembre sur le site internet du Haut-Commissariat aux droits de l’homme.

 
Lire l'Addendum du rapport final de Suriname ici