La Russie présente deux motions d’ordre contre la Géorgie pour avoir parlé de la situation en Ossétie du Sud et Abkhazie

La Fédération de Russie a présenté une motion d’ordre durant l’Examen Périodique Universel de la Géorgie pour avoir parlé de la situation des droits de l’homme en Ossétie du Sud et Abkhazie. L’orateur expliqua que la Géorgie n’avait aucun pouvoir sur ces deux régions et qu’ainsi celles-ci ne devraient pas être discutées lors de l’EPU de la Géorgie.

La Géorgie présenta alors à son tour une motion d’ordre contre la Fédération de Russie leur demandant de ne pas politiser l’examen et expliquant que l’intégrité territoriale de la Géorgie était reconnue par la communauté internationale dans plusieurs résolutions de l’ONU.

Le Vice-Président du Conseil des droits de l’homme, S.E. Mr. Arcanjo Maria Do Nascimento, rappela aux délégations que les motions d’ordre ne devaient porter que sur des règles de procédures et que cela ne concernait pas les questions de territoires. Il demanda également aux États de ne pas utiliser l’EPU pour débattre de questions bilatérales.

A la fin de l’examen, juste avant les remarques finales de la Géorgie, la Fédération de Russie présenta une deuxième motion d’ordre pour les mêmes raisons, suivi par une seconde motion d’ordre par le Géorgie et un rappel du Vice-Président que l’EPU n’est pas le lieu adéquat pour débattre des territoires.