La République populaire démocratique de Corée, premier et seul pays a n’accepter aucune recommandation à l’EPU

La République populaire démocratique de Corée (RPDC) est le premier Etat examiné dans le cadre de l’EPU à ne pas avoir accepté au moins une recommandation parmi les 167 reçues. La délégation avait rejetée 50 recommandations dans le rapport du groupe de travail et laissée 117 en attente de réponse. Lors de l’adoption du rapport au Conseil des droits de l’homme, la RPDC donna des réponses générales à des recommandations sans spécifier lesquelles et n’identifia pas de recommandations acceptées. Avant d’adopter le rapport, la Norvège prit la parole afin de demander des clarifications sur quelles recommandations étaient acceptées. Cuba répondit que la délégation avait pris note de ces 117 recommandations et ainsi se conformait à la pratique. Après une pause, la RPDC déclara à nouveau prendre note de ces recommandations. La France demanda la parole pour expliquer que son interprétation des réponses de la RPDC était qu’aucune recommandation n’était acceptée. Le rapport fut ensuite adopté.