89 États s’engagent à produire un rapport à mi-parcours

89 États se sont engagés à soumettre un rapport à mi-parcours dans le cadre du second cycle lors du débat général du Conseil des droits de l’homme sur l’EPU vendredi 15 mars.

Cette déclaration, lue par le Maroc, fait suite à une déclaration faite il y a un an par 39 pays s’engageant à faire un maximum de deux recommandations à chaque État examiné et de toujours émettre des recommandations de qualité. Initiée par le Royaume-Uni, la déclaration de cette année y a ajouté l’engagement d’écrire et de publier un rapport deux ans après l’examen sur les progrès accomplis pour mettre en œuvre les recommandations.

UPR Info suivra de près dans quelles mesures ces promesses seront tenues. Sur les 39 pays qui avaient pris cet engagement l’an dernier, 11 avaient faili lors de la session 13 de l’EPU et avaient fait plus de deux recommandations à au moins un État examiné. Ces 11 États comprenaient : Arabie Saoudite, Azerbaïdjan, Équateur, Irlande, Japon, Maldives, Moldavie, Pays-Bas, Qatar, Suède et Thaïlande.