2'388 recommandations de plus dans la base de données

Les 2'388 recommandations émises lors de la 18ème session du groupe de travail de l'EPU (janvier 2014) sont désormais disponibles dans notre base de données, l'EPU atteignant ainsi la barre des 35'000 recommandations émises depuis son début en 2008.

Un total de 140 États ont pris la parole sur l'Afghanistan, le Cambodge, le Chili, Chypre, les Comores, l'Erythrée, la Macédoine, la Nouvelle-Zélande, la République dominicaine, la Slovaquie, l'Uruguay, Vanuatu, le Viet Nam et le Yémen. Parmi les 140 "États examinateurs", les Iles Salomon ont fait des recommandations pour la première fois.
Le nombre moyen de recommandations reçues par les États examinés était de 170, ce qui représente une diminution par rapport aux sessions 16 et 17. Du point de vue des "États examinateurs", chacun a fait une moyenne de 2.5 recommandations à chaque État examiné.

Le nombre de recommandations spécifiques (catégorie 5 dans notre base de données) étaient de 29.3%, pourcentage le plus bas du deuxième cycle (31.8% en moyenne pour les sessions 13 à 17) et le quatrième plus bas depuis le début de l'EPU, après les sessions 1, 4 et 5 (respectivement 25.8%, 29.2% et 27.8%).

Les trois thèmes les plus fréquemment soulevés furent le droit des femmes, les droits de l'enfant et les instruments internationaux.

Les engagements volontaires émis par les États exaimnés dans le cadre de la session 18 ont également été ajouté à la base de données.