Activités

Créée en 2008, UPR Info est une organisation non gouvernementale (ONG) basée à Genève, Suisse. Nous avons pour but à la fois de médiatiser l’Examen Périodique Universel et de favoriser la bonne participation des différents acteurs au mécanisme, à savoir les États membres des Nations Unies, les ONG, les institutions nationales des droits de l’homme et la société civile dans son ensemble.

UPR Info possède le Statut consultatif auprès du Conseil Économique et Social des Nations Unies (ECOSOC).

Statuts
Télécharger les statuts (disponibles en anglais) de l'organisation.

Méthodes de travail
Téléchargez le manuel des politiques internes et le plan stratégique 2013-16.

UPR Info dispose de cinq programmes :
  1. Soutien à la participation des ONG ;
  2. Pré-sessions ;
  3. Suivi ;
  4. Renforcement des capacités des États ;
  5. Consolidation du mécanisme de l’EPU ;
Vous pouvez consulter nos rapports annuels (en anglais) pour en savoir plus sur nos programmes : Vous trouverez ci-dessous une brève description de nos programmes :

Soutien à la participation des ONG

Ce programme a pour but d’assurer une participation efficace et significative de la société civile à l’EPU. A cette fin, nous entrons en contact avec les organisations de la société civile par le biais de notre newsletter, des réseaux sociaux (Facebook et Twitter) et de nos publications. Nous renforçons également la participation des ONG à travers des formations, des outils (notamment notre base de données, nos statistiques, nos analyses et nos tutoriels) et l’assistance technique. Enfin, nous nous assurons que l’engagement de la société civile s’inscrit dans la durée en interagissant régulièrement avec elle et en la tenant informée des différents point d’entrée et échéances entourant l’EPU.

Pré-sessions

Nous organisons régulièrement des réunions (appelées « Pré-sessions) à Genève entre la société civile et les missions permanentes afin de discuter de la situation des droits de l’homme des pays examinés. Le but de ces pré-sessions est de faire économiser aux ONG temps et ressources en rencontrant plusieurs délégations à la fois. Pour les diplomates, ces réunions offrent l’avantage de recevoir des informations de première main sur la situation dans les pays bientôt examinés. Toutes les missions permanentes sont invitées, notamment l’État examiné. En lire d’avantage ici.

Le suivi

Pendant quatre ans (2011-2014), UPR Info a publié 165 bilans à mi-parcours de la mise en œuvre des recommandations de l’EPU.  A travers cette évaluation de plus de 11'500 recommandations, deux publications, On the road to implementation (octobre 2012) et Beyond Promises (octobre 2014), ont détaillé les difficultés rencontrées par les différents acteurs de l’EPU dans la mise en œuvre des recommandations. Les publications ont également mis en lumière les succès de l’EPU : lors du premier cycle, 48% des recommandations ont initié une action du gouvernement à mi-parcours.

Fort de cette expertise unique, UPR Info partager avec les différents acteurs de l’EPU les connaissances acquises, dans le cadre de son Nouveau Programme de Suivi.

Renforcement des capacités des États

Du fait du rôle primordial des États à l’EPU, il apparait essentiel à la réussite du mécanisme de s’assurer que les États disposent des outils nécessaires pour s’engager dans le processus. A ce titre, nous rencontrons régulièrement les États afin de leur fournir une expertise technique. Nous organisons également des séminaires sur le rôle des États examinateurs.

Consolidation du mécanisme de l’EPU

Le mandat d’UPR Info est de s’assurer que l’EPU est un mécanisme efficace pour améliorer la situation des droits de l’homme sur le terrain. En conséquence, nous suivons de prêt les examens et l’évolution des modalités. Dans cette perspective, nous prenons régulièrement la parole au Conseil des droits de l’homme afin d’attirer l’attention de la communauté internationale sur les pratiques préoccupantes.

Déclarations au Conseil des droits de l'homme
  • Débat général sous le point 6 de l'agenda, 22 septembre 2014:
Déclaration partageant les résultats d'une nouvelle étude d'UPR Info: 48% des recommandations produisent un résultat sur le terrain à mi-parcours.
  • Débat général sous le point 6 de l’agenda, 24 juin 2014:
Déclaration félicitant les États pour l'augmentation du nombre de rapports à mi-parcours publiés.
  • Débat général sous le point 6 de l’agenda, 21 mars 2014:
Déclaration, au nom de 19 ONG, regrettant le manque de précision des recommandations EPU.
  • Débat général sous le point 6 de l’agenda, 23 septembre 2013 :
Déclaration de soutien à la lettre du Président du Conseil des droits de l’homme sur le format des rapports du groupe de travail de l’EPU.
  • Débat général sous le point 6 de l’agenda, 10 juin 2013 :
Déclaration, au nom de 77 ONG, sur le format du rapport du groupe de travail.
  • Débat général sous le point 6 de l’agenda, 15 mars 2013 :
Déclaration, conjointement avec le Service International pour les droits de l’homme, sur la non-coopération des États à l’EPU.
  • Débat général sous le point 6 de l’agenda, 21 septembre 2012 :
Déclaration, conjointement avec Conectas Direitos Humanos, le Cairo Institute for Human Rights Studies, sur les négociations de recommandations entre Etats à l'EPU.
  • Débat général sous le point 6 de l’agenda, 29 juin 2012 :
Déclaration sur l'échec par les "Etats examinants" dans le suivi de leurs propres recommandations durant le deuxième cycle de l'EPU.