Brèves

  • Débat sur la liste des orateurs!

    La quatrième session de l’EPU fait face à un nouveau problème procédural : la trop longue liste d’États désirant prendre la parole. Tout d’abord, en raison du temps d’attente pour s’inscrire sur la liste des orateurs, l’horaire d’inscription a été avancé de 25 minutes sur l’horaire habituel (une demi-journée avant l’examen). D’autre part, le nombre d’États désirant prendre la parole est trop important pour les deux heures qui leur sont allouées.
  • Réponses aux recommandations: certains États ne donnent aucune réponse

    Les réponses aux recommandations varient très fortement parmi les États. Certains donnent une réponse claire, qu’elle soit positive ou négative (Royaume-Uni, Algérie, Suisse, Ukraine et Tonga), d’autres se contentent d’un commentaire (Pologne, République tchèque et France) et quelques-uns ne donnent aucune réponse (Afrique du Sud, Gabon et Guatemala).

Pages