Les États encouragés à impliquer les parlements dans la mise en oeuvre de l'EPU

Les États doivent impliquer les parlements lors de la préparation du rapport national et lors de la mise en oeuvre des recommandations, d'après une nouvelle résolution du Conseil des droits de l'homme (le Conseil) adoptée lors de sa 26ème session en juin 2014. Reconnaissant le "rôle crucial que les parlement jouent notamment en traduisant les engagements internationaux en politiques et lois nationales", le texte encourage les États à "promouvoir, conformément à leur législation nationale, la participation des parlements à toutes les étapes du processus d’établissement de rapports au titre de l’Examen périodique universel, notamment en associant le parlement national en tant que partie prenante au processus de consultation sur le rapport national et à l’application des recommandations". La résolution encourage également "la coopération entre leurs parlements nationaux et les institutions nationales des droits de l’homme ainsi que la société civile".

Ce texte fait suite à un précédent adopté en mars 2013 et à un panel qui s'est tenu le 29 mai 2013. L’Union interparlementaire, en collaboration avec le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, organise actuallement des séminaires régionaux visant à mieux faire connaître les travaux du Conseil, et notamment de l'EPU, et à renforcer la capacité des parlements de contribuer à ses travaux. UPR Info avait  participé au premier séminaire organisé à Bucharest, Roumanie, en février 2014, en présentant les opportunités de coopération entre société civile et parlementaires.


Credit: AFP