L’Allemagne soulève un point d’ordre à propos de la liste des orateurs

Ce matin, à l’ouverture de la session du Conseil des droits de l’homme (le Conseil), l’Allemagne souleva un point d’ordre à propos de l’inscription sur la liste des orateurs pour les États et ONG.

Le délégué allemand critiqua la manière dont l’inscription était menée et notamment le fait que certaines ONG entrèrent le Palais des Nations hier avant 8h. Il déclara que la liste des orateurs pour les États et ONG pouvait être manipulée et demanda au Président du Conseil d’agir dans les plus brefs délais.

En réponse, le Secrétariat du Conseil clarifia qu’il n’était pas possible de se pré-inscrire. Le Secrétariat note uniquement le nom des ONG qui arrivent avant l’ouverture de la liste des orateurs et leur demande de revenir à l’heure de l’ouverture.

Le Secrétariat ajouta que ce qui était arrivé hier n’était pas sous leur contrôle. Cependant, des solutions étaient en train d’être trouvées pour pour pouvoir également donner la parole aux ONG qui sont arrivées à 8h.