Des Etats font part du suivi de leurs recommandations EPU lors d’un événement parallèle

Le Canada a organisé mercredi 8 juin un événement parallèle sur le suivi de l’examen périodique universel. Les pays examinés au cours de la quatrième session de l’EPU furent invités pour présenter leurs progrès accomplis dans la mise en œuvre des recommandations reçues en février 2009. Les délégués de Maurice, du Mexique, du Sénégal, du Canada et de la Jordanie participèrent.

Maurice

Le délégué fit part de l’initiative de Maurice de créer un modèle de suivi pour les institutions concernées et de l’expérience de présenter un rapport à mi-parcours. Il a expliqué que le suivi renforçait le dialogue interne sur les droits de l’homme. Il était considéré par Maurice comme une étape cruciale et, par conséquent, une approche inclusive devait être adoptée avec la société civile et les institutions nationales.

Les progrès suivants furent rapportés:

- Ratification de la Convention sur les droits des personnes handicapées et du Protocole facultatif sur la Convention concernant l’implication d’enfants dans les conflits armés;
- Un Plan d’action national a été lancé le 8 Mars 2009 et un comité contre la violence familiale a été mis en place;
- Des systèmes de microcrédit et des programmes pour promouvoir l’autonomisation des femmes et lutter contre la pauvreté ont été créés.

Mexique

Le délégué du Mexique a souligné l’existence d’un groupe de travail au sein du ministère des Affaires étrangères chargé d’inclure les recommandations de l’Examen périodique universel et des organes conventionnels dans les programmes nationaux des droits de l’homme. Le premier rapport de ce groupe de travail sera diffusé le 16 Juin.

Les progrès suivants furent rapportés:

- Les traités de Droits de l’homme ont été mis au niveau de la Constitution;
- La violence faite aux personnes pour leurs préférences sexuelles a été prohibée;
- L’autonomie financière et juridique a été accordée aux organismes des droits de l’homme.

Sénégal

Son Excellence M. Fodé Seck, ambassadeur du Sénégal, a expliqué la grande popularité dont l’EPU jouissait dans le pays. Toutes les parties prenantes ont été consultées dans le suivi de l’examen pour donner des réponses adéquates aux recommandations et continuent à l’être pour la mise en œuvre.

Les progrès suivants furent rapportés:

- Visite du Rapporteur spécial sur les droits de l’homme des migrants et du Groupe de travail sur la détention arbitraire en 2009;
- Présentation du rapport initial au Comité sur les travailleurs migrants et des rapports périodiques au Comité pour l’élimination de la discrimination raciale et le Comité contre la torture;
- Nouvelle loi sur l’égalité des sexes pour toutes les fonctions électives requérant pour chaque parti politique de présenter une liste composée de 50% des femmes;
- Création d’un organe national de lutte contre la traite des personnes avec un accent particulier sur les femmes et les enfants;
- Lancement d’une initiative appelée "les marraines de quartier" composée de femmes âgées donnant des conseils aux femmes sur la façon d’élever leurs enfants;
- Lancement d’une campagne contre les mutilations génitales féminines.

Canada

Le directeur des droits de l’homme d’Ottawa a déclaré que le pays a accepté la majorité des recommandations et formulé un certain nombre d’engagements volontaires.

Les progrès suivants furent rapportés:

- Ratification de la Convention des droits des personnes handicapées;
- Adoption de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones;
- Organisation de réunions interministérielles sur la suite donnée aux recommandations;
- Organisation de séminaires de formation organisés pour les droits des avocats et des fonctionnaires.

Jordanie

La Jordanie a un comité permanent de préparation de rapports pour les organes conventionnels et l’EPU. Le délégué souligna que la plupart des recommandations de l’EPU rappellent celles des organes conventionnels.

Les progrès suivants furent rapportés:

- Les refuges pour les victimes de crimes d’honneur, souvent perçus comme des abris de détention, seront désormais gérés par le secteur privé et la société civile;
- Les travailleurs domestiques jouissent désormais dans la loi des même droits que les Jordaniens;
- Les prisons ont été réformés avec ouverture de nouvelles et fermeture d’anciennes;
- Une nouvelle loi qui devra être approuvée relève de l’âge de la criminalité de 7 à 12 ans;
- Les tribunaux de police ont été modifiés afin que siège un juge venant des tribunaux civils
- Des réformes politiques ont été entreprises en ce qui concerne les droits civils et politiques et notamment modifier la constitution pour donner plus de pouvoir au Parlement.